DCCN : diaporama créatif court numérique

Par Jean-Luc Ducoulombier 

Plan de l'atelier

  1. 1. Préparation du Diaporama : scénario
    2. Choix des photos
    2-1. Photos Argentiques
    2-1-1. Scan des photos
    2-1-2. Recadrage des photos – script dans Photoshop
    2-2. Photos Numériques
    3. Construction d'un Diaporama avec PictureToExe

1. Préparation du Diaporama : scénario


Quelque soit le sujet du diaporama à créer, il existe, en gros, deux types de réalisation :
- Réalisation à partir d’un lot important de diapositives se rapportant à un même sujet (voyage dans une région ou un pays) ou à un thème particulier (humain, forestier, montagneux, maritime etc...).
- Réalisation à partir d'un scénario conçu à l'avance. Tout est défini (trame de l'histoire, texte et bande sonore) avant de commencer les photographies. Cette approche paraît la plus simple à mener. Les photos ne sont réalisées qu'après la création de la bande sonore. Cela permet aussi de rassembler autour d'un même montage des compétences littéraires, musicales, photographiques etc.. ce qui est aussi un gage de qualité et d'ouverture vers le public. Voici la méthode :
•    l'écriture du scénario
•    l'écriture du synopsis
•    l'écriture des textes
•    la recherche des morceaux musicaux
•    la réalisation de la bande son
•    la réalisation des diapositives et le tri sur la table lumineuse et/ou sur PC
•    la synchronisation images/son 

Pour plus d'infos, rendez vous sur le site du DCCN: http://diaporama.numerique.free.fr/ ou de nombreuses astuces et réponses sont données.
De nombreux diaporamas peuvent également être téléchargés.

2. Choix des photos


Pour éviter, lors de la projection, le désagréable « trou noir » entre deux images sur l'écran, l'utilisation astucieuse de deux projecteurs a permis, de créer des effets en fondu-enchaîné qui donnent à l'image devenue fluide une dimension nouvelle.
Ainsi, en fondu enchaîné, il faut songer à l'image intermédiaire, la « troisième image », celle qui occupe l'écran juste avant que l'enchaînement ne s’opère. Il faut, à ce propos, éviter les associations disgracieuses. Pour cela, à la prise de vue, on doit penser à la bonne superposition du sujet, ou bien assurer un décalage, afin de mettre en valeur l'image intermédiaire.
Le fondu est variable et dépend uniquement du goût de l'auteur. Il va du passage immédiat (cut) d'une diapositive à l'autre, au passage durant plusieurs secondes.
Ceci permet un grand nombre d'effets spéciaux tels que
•    la superposition (de titres par exemple),
•    le scintillement,
•    la présentation d'une "troisième image" etc. 

Suite de l'atelier...

Nous rejoindre au club...